La grande peur

Stocker des milliers d’images,Sans toucher la moindre page,Numériser les souvenirs,Mais sans le temps d’y revenir,Mémoire donnée aux disques durs,Pour oublier sa vraie nature,Pris dans la course du progrès,Surtout ne pas se retourner,Et quand viendra l’heure de la fin,Que les écrans seront éteints,Seras tu là ordinateur,Pour effacer la Grande Peur?

L’horloge

Ecoute ce tic-tac, tout comme un cœur qui bat, Ni dedans ni dehors, ni ici ou là-bas, C’est celui de l’horloge, Où la nature se forge, Depuis que le néant, A laissé place au temps. Des galaxies aux trous noirs, Des pouponnières aux mouroirs, Il pulse son tempo, Depuis l’instant zéro, Des trop-pleins d’énergie, Jusqu’àLire la suite « L’horloge »