Nietzsche contre Spinoza et Kant (conclusion)

« Osez d’abord croire en vous-mêmes, en vous et en vos entrailles. Qui en lui-même ne croit est toujours un menteur. » (Nietzsche. Ainsi parlait Zarathoustra. de l’immaculée connaissance) Oui mais pourquoi Zarathoustra, le vrai, croyait il aussi à son Dieu de lumière Ahura Mazda? (Le seigneur sage et omniscient) Je ne parviens pas à comprendre cette idéeLire la suite « Nietzsche contre Spinoza et Kant (conclusion) »

Nietzsche contre Spinoza et Kant (2)

« Agis de façon telle que tu traites l’humanité, aussi bien dans ta personne que dans toute autre, toujours en même temps comme fin, et jamais simplement comme moyen » (Kant. Fondement de la métaphysique des mœurs) Contrairement à Nietzsche, Freud et la majorité pensante, il existe un instinct moral inné pour Kant: l’impératif catégorique. Balivernes pourLire la suite « Nietzsche contre Spinoza et Kant (2) »

Nietzsche contre Spinoza et Kant (première partie)

Avons-nous une âme? Si oui, rejoindra-t-elle ce Dieu dont tout le monde parle, même les matérialistes comme Spinoza? Ce philosophe unique a réussi le tour de force avant Nietzsche: réconcilier athées et croyants autour d‘un Dieu par delà le bien et le mal, la punition et la récompense. Mais des doutes persistent. Son Dieu-Nature plaîtLire la suite « Nietzsche contre Spinoza et Kant (première partie) »

Jésus de Nazareth a-t-il existé?

Jésus peut-il être le fruit d’un imaginaire mis en place par l’imaginaire débordant d’un petit groupe de copistes, historiens faussaires (Flavius Josèphe) , ou premiers chrétiens pas très catholiques? Thèse défendue par le philosophe Michel Onfray, (thèse mythiste) imaginons ce qu’aurait pu être une soirée de « la forgerie secrète »…Ou comment créer un personnage fictif àLire la suite « Jésus de Nazareth a-t-il existé? »

Baruch Spinoza versus Jean-Paul Sartre

Comme beaucoup de gens, je déteste les procédures administratives. Quand je note mon nom sur un document, j’ai parfois cette impression que ma main ne m’appartient plus totalement; qu’une force m’aspire et me pousse à la fois. Sensation étrange, comme si passé et futur se bousculaient sur les lettres. Un nom, un prénom, parfois plusieursLire la suite « Baruch Spinoza versus Jean-Paul Sartre »