Euthanasie (poème)

Dieu m’en veut, c’est sûr,  
Il est fâché, 
Car vivre, je vous le jure, 
Depuis que je suis né, 
Me paraît un calvaire. 

Mais je me plains trop sans doute, 
J’exagère,  
Puisque ce goutte-à-goutte, 
Que pend mon infirmière, 
Conduit au paradis. 

Ô Ange blanc, déesse d’éther ! 
Je te remercie, 
Pour mes années d’enfer, 
Que ton nectar adoucit. 
Que la vie, toujours, 
t’épargne la souffrance, 
L’hypocrisie, 
La tyrannie de l’Espérance, 
L’Ethique nazie. 
Loin de moi enfin ces yeux sadiques,  
Voyeurs d’agonie ! 
Suçant la mort comme une tique, 
Pour mieux jouir de leurs vies.

En hommage au Pr. Léon Schwartzenberg . 1923-2003

Publié par Maior Liberis

J'ai été fan de Michel Onfray de longues années ...Mais je prends mes distances, à la fois reconnaissant, déçu et en colère. Ce qui me motive? Vous le découvrirez avec plaisir j'espère ... Merci de votre attention!

2 commentaires sur « Euthanasie (poème) »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :