Utopia (Slam)

Prologue: 
L'utopie c'est pour les rêveur,
Elle reste en soi impossible,
Mais si tu veux toucher la cible,
Il faut viser en plein cœur.

Corps:


Peuples de la terre, 
Réveillez-vous!
Il est l'heure,
De ne plus obéir,
Aux décideurs,
Coupable ou victime?
C'est un faux paradigme!
Chez nous ou chez eux?
C'est un faux enjeu,
Un subtil pare-feu,
Des riches et des puissants,
Qui s'approprient la terre,
En sautant les frontières,
Et leur gouvernement.

Il est l'heure, 
De changer l'avenir,
De ne plus écouter,
Tous ces leurres,
Ces paroles empoisonnées,
Faites pour nous endormir.

Peuples du monde,
Relevez-vous!
Tout pouvoir,
A quelque chose d'immonde,
Il faut le savoir,
Tout pouvoir se moque de nous,
Et nous bloque,
Comme un verrou.

Leurs beaux discours,
Sont des phrases tactiques,
Dont ils font leur beurre,
Leur propre parcours,
Leur trip égotique,
Dans chaque pays,
Dans chaque politique, 
Ils te préparent,
Depuis petit,
À défendre leurs avoirs,
Que tu n'auras jamais,
Même pas la moitié,
Même pas le quart,
Ni le dixième,
Ou le millième,
Faut pas rêver.

Mais dans leur grande habileté,
Ils te laisseront croire,
À leur sincérité,
Leur probité notoire, 
Ils jurent qu'ils améliorent ta vie,
Qu'ils bossent pour la communauté,
Qu'ils luttent pour l'égalité,
Pour que tu puisses toi aussi,
Un jour y accéder, 
Et comme eux, 
Acheter, posséder,
Tout ce que tu veux, 
Même commander et régner, 
Laisse moi rigoler! 

Car dans leur tour d'ivoire,
Bien protégés,
Bien à l'abri,
Pour un petit rien, 
Le moindre risque,
Pour leur vie,
Pour ce corps divin,
Qu'ils croient plus valeureux,
Que le tien,
Qu'ils croient bénis des dieux,
Sache-le, 
Tous ces gens fileront loin,
Loin sous terre, 
Ou sous les mers,
Bien cachés dans leur bunker,
Et de là, sois-en certain,
Ils te remettrons leur disque,
Leur pain quotidien,
Du matin au soir,
Ils te rediront,
La même histoire,
Leur homélie,
Pour la patrie,
Et leurs sermons,
Déjà écrits,
De grande mobilisation,
Du devoir pour la nation,
Tu les entendras,
Tu les verras,
Sortir les étendards,
Partout sur leurs médias,
Donner leurs ordres,
Le drapeau en berne,
Pour rallier la caserne,
Rejoindre les hordes,
Déjà sous hypnose,
Sans faire de désordre,
Sans que tu t'opposes,
Bon citoyen, etc... 
Ils te feront leur messe,
Et là tu sentiras,
Leur encensoir,
Puant de promesses,
Que cette guerre ne durera pas,
Qu'on écrasera à grande vitesse,
Cet ennemi hideux,
Ce barbare informe,
Qui veut rentrer chez toi,
Prendre tout ce que tu as,
Te torturer à petit feu,
Sans chloroforme,
Etc...

Et malheur à tous ceux,
Qui feront la faute,
Ceux qui refuserons,
De mettre des bottes,
D'endosser l’uniforme,
Du soldat viril,
Qui va au feu,
En bonne et due forme,
Sans froncer les sourcils,
Presque heureux,
De partir au front,
C'est la seule image,
De l’homme,
À leurs yeux,
La seule image,
Du vrai courage,
Du héros en somme.

Mais si tu refuses,
De partir au carnage,
De tuer des gamins,
Des gosses de ton âge,
De faire des orphelins,
Pour protéger le butin,
De ceux qui t'accusent, 
De manquer à la tâche,
D'être un lâche,
Un déserteur,
Tu n'auras aucune excuse,
Aucune faveur,
Ce sera les menottes,
On te mettra dans une cage,
En attendant la cour martiale,
Pour haute trahison, 
À ta chère patrie,
À qui tu as fait si mal,
Et qui prendra ta vie,
En compensation,
C'est normal,
C'est fatal.

Bref, toutes ces conneries,
Tu devras t'en faire une raison,
Car elles sont depuis toujours,
L’arme absolue des pouvoirs,
Que tu sois né là-bas ou ici,
Elle t'enverra au four,
Direct à l'abattoir, 
À la boucherie,
Un aller sans retour,
Sous le hachoir.

Peuple de labeur,
Il n'est pas trop tard,
Pour la victoire,
Peuples de la peur, 
il est l'heure,
De redresser la tête,
Dans les villes, les campagnes,
Partout,
Là où vous êtes,
De sentir la lueur,
L'espoir qui nous gagne,
Et qui est en chacun de nous.

Car il y a un avenir,
Une autre option possible,
Sans ennemis ni cibles,
Ni vainqueurs ni martyrs,
Ni frontières ni nations,
À la seule condition,
De chasser du ciel noir,
Cette horrible idée fixe,
Cette éternelle éclipse,
L'ombre de notre histoire,
Sur notre raison.

Peuples du silence,
Il y a un soleil paisible,
Qui nous attend,
Disponible,
Infini de patience,
Depuis la nuit des temps,
Un soleil radieux,
Derrière les larmes,
Derrière le sang,
Un soleil sans armes,
Et sans argent,
Irradiant de douceur,
Derrière les cris furieux,
Des maîtres fossoyeurs,
Un soleil généreux
Prêt à nous lancer son or,
Gratuitement,
Le seul or qui rassemble,
En plein cœur de nos cœurs,
Maintenant,
Pour nous rendre plus forts,
Tous ensemble,
Devenir meilleurs,
Plus fort que leurs tanks,
Plus fort qu'eux,
Plus fort que leur banque,
Et tous leurs coffres-forts. 

Avec ou sans dieu,
Sans viseur ni canon,
Un soleil prêt à répandre sa chaleur,
Sans brûler ni calciner,
La mère et son bébé,
Un soleil prêt à donner sa lumière,
Sans tonnerre ni éclair,
Ni cet enfer,
Qui broie femmes et enfants,
Malades et soignants,
Indifféremment.


Derrière l’ombre du passé,
Un soleil neuf jaillira,
Sur l'humanité rescapée,
Qui pour la première fois,
Vaincra ses divisions, 
Ses pires démons,
Alors on parlera,
De vraie révolution.

Camarade si tu nous crois,
Un nouvel horizon poindra,
Pour chaque fille,
Chaque garçon,
Chaque famille,
Chaque maison.

Épilogue:


Sommes nous prêts pour ce grand jour?
Pour la victoire d'un autre état,
Bien plus grand que celui qu'on voit,
Flotter au vent des beaux discours?

Sommes nous prêts pour cet éclat,
Ce supplément de conscience, 
Encore inconnu de la science,
Mais que chacun porte en soi?

Bientôt l’ audio…

Publié par Maior Liberis

J'ai été fan de Michel Onfray de longues années ...Mais je prends mes distances, à la fois reconnaissant, déçu et en colère. Ce qui me motive? Vous le découvrirez avec plaisir j'espère ... Merci de votre attention!

7 commentaires sur « Utopia (Slam) »

  1. Pour te répondre : la chanson est le video que Herve a publié avec son commentaire plus haut, je trouve qu’elle va bien avec ton texte Utopia, ça serait certainement un monde nouveau puisque celui que l’on vit est là depuis trop longtemps!

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :